deutsch | français 
Notices sur "Poissons mycosés dans la Birse"
AccueilQui sommes nousAdressesFormationLa pêche dans le canton de BerneFondation pour les Poissons et les EauxExtranet

Vidéo: «Eaux suisses – tout est clair?»

L’Office fédéral de l’environnement (OFEV) a publié une nouvelle vidéo sur l’évolution des lacs et des cours d’eau en Suisse.

Les prises de vue à 360° vous permettront également d’explorer les eaux sous toutes leurs coutures. Vous pouvez visionner la vidéo sur smartphone, tablette, ordinateur ou avec des lunettes de réalité virtuelle.



Le Conseil fédéral approuve le rapport sur l'espace réservé aux eaux

Depuis 2011, les cantons sont tenus par la loi de délimiter un espace réservé aux eaux pour contribuer à la protection contre les crues ainsi qu'à la conservation de la biodiversité. Lors de sa séance du 1er juin 2018, le Conseil fédéral a adopté le rapport sur la délimitation et l'utilisation moins schématiques des espaces réservés aux eaux, élaboré en réponse au postulat 12.3142 du conseiller national Karl Vogler (PDC, OW). Ce rapport résume les travaux actuels dans ce domaine.



Protection des poissons à la place de turbines mortelles

Protection des poissons  la place de turbines mortelles

Les turbines des centrales hydroélectriques sont des pièges mortels pour les poissons. En Suisse, environ 1000 installations doivent être assainies d'ici à 2030, comme exigé par la Loi sur la protection des eaux. Aujourd'hui, la Fédération Suisse de Pêche et les organisations environnementales se déclarent alarmées : afin d'assainir les centrales hydroélectriques il manque les connaissances, les ressources financières et en personnel. Avec une pétition de protestation, elles sollicitent le Conseil fédéral à s'engager pour les poissons indigènes en déclin.

 



Nouvelle étude de FSP sur la pêche de loisir en Suisse

beaucoup d’engagement bénévole et des dépenses considérables pour une expérience naturelle incomparable



Mesures de réduction des apports de produits phytosanitaires dans les eaux de surface

L’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) prend des mesures pour réduire la présence de produits phytosanitaires dans les cours d’eau. Les prescriptions d’utilisation des produits phytosanitaires présentant un risque pour les organismes aquatiques vont être renforcées. Cette mesure s’inscrit dans la mise en œuvre du plan d’action sur une utilisation durable des produits phytosani-taires adopté par le Conseil fédéral en septembre dernier.



Poisson de l’année 2018: l’anguille

Poisson de lanne 2018: languille

Elle fascine, elle dégoûte et elle est mystérieuse : l’anguille. Avec ce choix du « Poisson de l’année 2018 », la Fédération Suisse de Pêche FSP veut secouer l’opinion. Ce poisson est plus ancien que les êtres humains, mais il est menacé d’extinction. L’anguille ne sera sauvée que si on libère ses anciennes voies de migration et qu’on protège ses populations.

 



Congrès annuel de l’ARGEFA : les tracasseries envers les pêcheurs de loisirs et professionnels conduisent à de nouveaux problèmes écologiques

Ruggell, le 9.9.2017 – le Lac de Constance est aujourd’hui heureusement à nouveau propre - presque trop propre. Beaucoup d’espèces de poissons, les fameux corégones en tête, ne trouvent plus assez de nourriture dans l’eau et ne parviennent plus à atteindre leur taille naturelle. « Mais contrecarrer ce problème uniquement par des cages d’élevage flottantes et l’édiction de règlementations inconséquentes envers les pêcheurs de loisirs est parfaitement contestable », nous dit le professeur Albert Göttle, président de l’ARGEFA.



Valoriser les cours d’eaux et les lacs – Pour l’être humain et pour la nature

Sept exemples issus de toute la Suisse illustrent comment cantons

et communes mènent à bien des projets de revitalisation.



Le Conseil fédéral adopte le plan d’action pour la biodiversité

Lors de sa séance du 6 septembre 2017, le Conseil fédéral a adopté le plan d’action relatif à la Stratégie Biodiversité Suisse. Celui-ci comprend un catalogue de mesures et de projets pilotes destinés au maintien et au développement des espèces et de leurs milieux naturels. Durant la première phase, de 2017 à 2023, la Confédération participera jusqu’à hauteur de 80 millions de francs par an à la mise en œuvre du plan d’action. La biodiversité contribue de façon importante aux besoins fondamentaux de l’économie et de la société, mais elle ne cesse de s’appauvrir.





facebooktwitterprint

Devenir membre / Bulletin d'adhésion

Adérer au Bulletin d'adhésion.

Changement d'adresse

Adhérer au Formulaire du changement d'adresse.